jeu. Nov 15th, 2018

LA LEÇON DE LE CORBUSIER À ALGER : L’AÉRO-HABITAT (1950-1959)

« Rien n’est transmissible que la pensée, noblesse du fruit du travail. Cette pensée peut ou non devenir une victoire sur le destin au-delà de la mort et peut-être prendre une autre dimension imprévisible[1]».En s’adressant ainsi à sa postérité, Le Corbusier tenait à lui rappeler que toute activité se termine par la mort, alors que seule la pensée est communicable. Bien que n’ayant réalisé aucun de ses projets en Algérie, Le Corbusier a eu une grande influence

L’Aéro-Habitat perché non loin du boulevard Krim Belkacem ( Telemly ), conçu par les architectes P. Bourlier, J. Ferre, Laloé et L.M Miquel.

Ce mastodonte de béton, appelé gratte-ciel quand il fut édifé en 1955, avait l’ambition d’une cité radieuse : logements en duplex, rue commerçante au 10e étage et vue imprenable sur la ville et la mer.
Très infuencé par les principes corbuséens, cet immeuble commandé par une compagnie aérienne
est assez mal accueilli par les habitants : chambres trop petites, hauteur sous plafond peu généreuse et enfn, aspect beaucoup trop rude.

 

Louis Miquel et Pierre Bourlier : Immeuble de l’Aéro-Habitat à Alger (Photo JPB 2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *